vendredi 15 avril 2022

Une autre vision de la santé

 

Ces lignes sont un complément (une reformulation) de l’article de juin 2018 ( Holistique, vous avez dit Holistique !)

Quand je tends ma carte de visite, il est encore fréquent qu’on m’interroge sur les deux techniques qu’elle mentionne.

La digitopuncture est la version manuelle de l’acupuncture et si au départ, j’ai préféré cette spécialisation c'est qu’en phobique des piqûres, je ne m’imaginais pas plantant des aiguilles, sans avoir maitrisé l’exacte localisation des 14 méridiens et quelque 360 points d’acupuncture. Cette version tactile me permettait d’inclure la mission pédagogique qui m’avait séduit dans la consultation naturopathique.  En effet, les pressions et exercices que je conseillais engageaient concrètement mes patients dans leur processus de guérison.

Les médecines alternatives sont très efficaces pour tous ceux qui ont déjà conscience que la santé, cela s’entretient et peut se construire à condition de faire un travail sur soi pour soutenir leur système d’auto-régulation. La mécanique structurelle et physiologique du corps humain est une telle merveille que mes années d’études ont été aussi enrichissantes qu’un Tour du Monde pour découvrir la diversité de l’humanité. Et ce qui n’est pas négligeable, j’en ai tiré une indéniable hausse de qualité de vie d’abord sur le plan purement vital -mon « terrain » entre 16 et 20 ans était si déminéralisé, acidifié qu’une fatigue et une nervosité chroniques m’ont gâché une jeunesse sensée être « le bel âge » mais surtout en décidant d’en faire mon métier, j’ai trouvé l'axe de l'accomplissement de ma vocation de thérapeute.

Aujourd’hui je me réjouis de voir le recours croissant aux médecines parallèles participer à l’idée de médecine intégrative ; ce qui serait souhaitable au vu de l’imminence du déferlement de milliers-millions ? de bactéries provenant du délitement du permafrost et de nouvelles pathologies dites de civilisation autant que celles liées aux catastrophes climatiques.

“Il n'y a rien que les hommes aiment mieux à conserver et qu'ils ménagent moins que leur santé.”

                               JEAN DE LA BRUYERE

D’où ma devise professionnelle « je ne traite pas les urgences mais les priorités. » que j’applique aussi à ma vie personnelle comme barrage efficace contre l’invasion de l’immédiat superficiel qui à la longue nous détourne de l’essentiel besoin de réflexion/ relativisation et de calme.

Au fil des décennies, j’ai compris la nécessité d’un contrat clair de confiance/  de collaboration entre soignant et soigné où chacun s’engage à faire la moitié du chemin vers la santé optimale. En école de naturopathie, on nous répète qu’«il n’y a pas de maladie incurable, uniquement des malades incurables.»

Aussi mon objectif premier est d’amener mon patient à rentrer en empathie avec son corps, avant d’être en profonde amitié avec lui-même. 

 Cette transformation passe forcément par l’exploration de notre part d’ombre. Et c’est pour surmonter/réduire l’impact des émotions négatives qui génèrent et entretiennent les blocages énergétiques que j’ai ajouté les élixirs floraux de Bach à ma « boite à outils » - ma pharmacie phytothérapique ; ceci fera l’objet de mon prochain article.

  La santé, c’est tellement autre chose que l’absence de maladie ! La santé, c’est le bonheur de vivre, guidé et en accord avec tout ce que nos 5 sens (et le 6 ème) nous donnent à ressentir. La santé n’est pas que « le silence des organes » cher à René Leriche ; c’est plutôt une véritable symphonie des organes quand le système d’auto-régulation en est le chef d’orchestre.

Trop imaginent la santé comme un sommet à atteindre alors qu’en vérité, elle est le socle sur lequel commencer à être un véritable humain.

 Ce vocable «humain» désigne l’homme-femme conscient-e d’être membre d’une Humanité multi-culturelle, de la même façon que les règnes végétal et animal réunissent plusieurs espèces-familles.

Sur ma carte de visite, les deux spirales de couleur orange = RESSENS et verte = RESPIRE évoquent deux conditions essentielles à l’équilibre Corps-Esprit.

Le toucher est le sens associé à ce qui est concret / tangible. Les St Thomas puisent leur force de conviction dans leur certitude intérieure et évoluent plus aisément avec un esprit d’ouverture aux autres et une attitude bienveillante profondément guérisseuse.  

Et en ces temps où désinformation et intox par les fake news nous déstabilisent et provoquent notre dégoût et peur d’être manipulé. L'atout du tactile est d'être un travail en présentiel où l’effet-miroir crée les conditions d'un contact chaleureux et personnalisé où chacun enrichit la perception de son interlocuteur.

Il est fondamental que le Ministère de la Santé restaure le lien social et sa part de « Care » = la téléconsultation si elle peut diminuer les dégâts de la désertification médicale ne doit pas se généraliser car réduire l'humain à des datas de logiciel est en tous points incompatibles à l'objectif de santé durable.

Durable, voilà le but commun de toutes les médecines douces (non iatrogènes) maintenant que l’homme moderne est soumis à tant de pollutions diverses –quasi en continu-  avec notamment une véritable surchauffe émotionnelle et cérébrale induite par notre usage débridé de nouveaux modes de communication et surtout la pression d’une idéologie anthropocène niant la nécessaire sobriété.

N.B : il ne faut pas fuir la maladie (ne demandez pas à un médecin de vous en débarrasser !!)  la maladie signifie « le mal a dit » alors efforcez vous de comprendre sur son origine 

La maladie est bienfaisante, souvent. En brisant le corps, elle affranchit l’âme ; elle la purifie : dans les nuits et les jours d’inaction forcée, se lèvent des pensées, qui ont peur de la lumière trop crue, et que brûle le soleil de la santé.                 Qui n’a jamais été malade ne s’est connu jamais tout entier.    

                        Romain ROLLAND

Le propre des réflexologies dont la digitopuncture fait partie est de nous éduquer à une proprioception fine qui conduit automatiquement à une compréhension de notre état de santé et au contact direct avec notre circulation énergétique. Nul besoin de bagage intellectuel, les enfants, les animaux et les plantes réagissent spontanément au toucher, le toucher nous transformant en caisse de résonance des stimuli proposés.

Et que dire du sentiment d'utilité durable quand j'initie mes patients à la pratique des auto-massages ou à celle de respirations plus amples. Car comme l’adage cher aux humanitaires le dit « mieux vaut apprendre aux affamés comment pêcher que de leur donner du poisson ».

L’avenir est dans une vraie politique d’éducation à la santé et tout bon thérapeute holistique s'y consacre.

 A l’approche de Pâques, je voudrais partager ce poème pour célébrer la résurgence des floraisons et la vitalité printanière.

Sur la plus petite feuille de trèfle /   Scintillent des gouttes

 Au clair de lune     /    Ni riche ni pauvre  / 

    N’est privé de l’éclat du ciel.

Empereur MUTSUMITO (1852-1912)

 désolée le logiciel ne veut pas centrer ces vers alors j'ai eu recours au / pour en respecter les césures...

Je vous souhaite un merveilleux Renouveau !

De tout cœur,

Aline

 

[  Infos pratiques [

Encore un peu de patience, je suis en train de peaufiner la dernière étape avant la publication aux éd.du Dauphin de mon livre sur le Mieux Etre… ( à suivre) 



mercredi 2 février 2022

UNE SOLUTION UNIQUE POUR TOUS A TOUJOURS ETE LA PIRE SOLUTION.


 

 

En ce début de l’Année Chinoise du Tigre d’Eau, j’espère que nous serons inspirés par cet animal, symbole de force, de courage, d’efficacité et d’indépendance qui, associé avec l’élément Eau, s’adoucit de plus de mansuétude envers les onze autres animaux du cycle astrologique et ambitionne de servir ll’harmonie des siens.


 


 

Une phrase taguée sur une passerelle de l'autoroute à l'entrée de Marseille  « La vie est (re) belle, sauvons-la.» résume bien mon ressenti après un semestre de passe sanitaire... et vingt mois de visages masqués. 

Après deux ans de défaillances - indulgente litote pour dire manques-  en matière de concertation citoyenne et d’efforts pédagogiques, et devant les preuves accablantes de la compassion minimaliste d’une gouvernance d'abord paternaliste avant de virer totalitariste avec le matraquage médiatique de la solution unique de la vaccination de masse, servant sans réserves les intérêts des Pfizer -Moderna et autres trusts du Big Pharma, je n’ai plus aucun doute sur la nocivité du passe vaccinal en matière de justice et de paix sociales.

    « Un peuple prêt à sacrifier un peu de liberté pour un peu de sécurité ne mérite ni l'une ni l'autre, et finit par perdre les deux »

                            Benjamin FRANKLIN

 


Personnellement je me refuse de persévérer dans cette solution unique avec une troisième dose d’un vaccin à efficacité limitée (nulle même pour stopper la  contamination !!) et à durée d’effet si courte qu’il s’agit bien de normaliser l’aberration d’une obsolescence programmée extrême !! sans aucune certitude que cette injection supplémentaire ne va pas générer des dommages irréparables ! Pas besoin de sortir de l’ENA pour tacler un Etat qui veut nous imposer un choix que nous aurions logiquement écarté pour acheter le moindre équipement ménager : achat qui comporte désormais une garantie de réparabilité. D’autant plus que depuis un demi-siècle, nous avons été témoins de la mauvaise foi des gros trusts richissimes qui, via des procès sans fin, tentent de minimiser leur responsabilité intrinsèque afin de réduire l'indemnisation de leurs victimes ou de la retarder alors même que le versement de 
centaines de milliers de dollars ne compense jamais la souffrance, les préjudices et séquelles qu'endureront à vie toutes les familles impliquées dans ces drames trop souvent causés par la recherche de profits plus juteux (exemples des scandales de l’amiante, des prothèses PIP ou du Médiator de Servier)

Vous le savez déjà : « C’est le terrain qui compte non le microbe ! !» or le soutien de l’immunité naturelle de chacun n'a jamais été étudié par tous les grands médecins payés par le Ministère de la Santé alors même que cela aurait aidé- soulagé toutes les personnes ayant déjà une bonne hygiène de vie et de ce fait moins fragilisées par les co-morbidités de type diabète ou important surpoids ou tous symptômes chroniques au niveau respiratoire ou circulatoire. Ce travail préventif -au bout de deux ans- aurait certainement réduit le nombre de dépressions graves induites par le caractère anxiogène de toute atteinte à l'intégrité physique et de la privation de gestes de consolation, de réconfort comme un sourire ou une étreinte. 

Je reste sidérée par l’absence de recommandation de la part des ARS de surveiller son niveau d’hypoxie en cas de fièvre et de fatigue anormales afin de motiver un Covidé asymptomatique à se faire tester ou à accroitre la distanciation physique avec ses proches  ou à éviter les regroupements en lieu clos comme le dicte le bon sens basique en cas de fort risque de contagion. 

Ce contrôle rapide, indolore, non invasif se fait très facilement grâce à un oxymètre en vente sans ordonnance dans toutes les pharmacies (son coût est bien inférieur à la dépense consentie pour le port de masques durant tous ces derniers mois -  sans parler des tonnes de déchets qui en résultent) et de surcroit cet oxymètre peut servir à tout votre entourage après simple désinfection. Comme un pèse-personne, un thermomètre ou un tensiomètre, il aide à mieux connaître son niveau d'énergie vitale.

Depuis les années 1985, je me protège de la grippe hivernale avec les granules d’homéopathie la formule d’Influenzinum 9 CH actualisée chaque année associée à Thymuline 9CH. Coût minimal pour une protection efficace et dans mon cas optimale !

Alors si certains jugent que c’est juste un effet placebo, j'aimerais que l’Assurance Maladie le rembourse pour moitié vu qu’il n’entraine aucune accoutumance ni effets secondaires indésirables a posteriori même sur le long terme .J J 

Sérieusement, j’espère que les laboratoires homéopathiques et les médecins homéopathes continueront à fabriquer / exercer malgré le déclassement en octobre 2019  par l’Ordre Français des Médecins (la même injustice que pour l’Herboristerie en 1941 !!) de cette thérapie répandue sur au moins trois continents et qui soigne des milliards d'humains et d'animaux. Hélas ce diktat ferme cette spécialisation aux nouvelles générations de médecins et renforce la situation hégémonique de l’allopathie (subventionnée par les assurances maladies) qui n’est pas sans risques vu ses liens avec les technologies du numérique et les zones d'ombre du Big Data, de la robotique ou des bénéfices faramineux de Big Pharma ... N'oubliez pas que les délégués ou visiteurs médicaux n'ont pas fait d'études médicales ou même para-médicales mais des études de commerce-marketing ou une courte formation donnée par les laboratoires qui les emploient. 

J’espère que les chercheurs scientifiques du monde entier se sont déjà lancés dans l’étude des dilutions hahnemaniennes de souches coronavirus ou de teintures-mères de plantes adaptatives efficaces contre ce type de virus.

Je me réjouis qu’un vaccin non ARNm va être très prochainement mis sur le marché ainsi que des traitements anti-Covid alors peut-être que cela vaut la peine de ne pas se précipiter au vaccinodrome sous prétexte que le 15 février  on risque de perdre son passe sanitaire…

Cet article blog diffère beaucoup de la plupart de mes précédents partages mais pour avancer en cohérence avec mon exigence d’équité sociale en matière de santé et plus précisément, de refuser une politique de santé à deux vitesses tout en usant du droit légitime en démocratie de vérifier et d’exiger la meilleure gestion possible de l’argent public.

Et dans deux mois, de faire le choix d’un Président qui fera en sorte que la question de la santé publique ne soit pas qu’une question de rentabilité ou une escalade vers de « nouvelles maladies de civilisation » ou pire davantage d’hasardeux essais pharmaceutiques…

Toute crise doit servir la résilience individuelle comme collective aussi je souhaite participer à un contre-pouvoir citoyen qui sera forcément plus créatif car libéré de conflits d’intérêts comme des règles corporatives pour démontrer qu’«il n’y a pas de problème, il y a que des solutions ».

Et parce que je sais la vérité de cette affirmation de Carlos CASTANEDA,  « Nous nous rendons pitoyables ou nous nous rendons forts. La quantité de travail à fournir est la même. »

Pour finir, je partage avec vous, l’une des chansons qui m’a accompagnée pendant les journées de rédaction de ces lignes parce qu’à sa façon, elle dit comment « sauver la (belle) vie»     

https://www.youtube.com/watch?v=S03m1FACSs0

J’espère vous avoir aidé à clarifier vos besoins et aspirations afin de résister à toute injonction autoritaire qui ne résonne pas en accord avec votre compréhension de l’enjeu sensé la justifier.

La fin ne justifie jamais les moyens et vouloir sortir d’un cercle vicieux est certainement l’acte le plus généreux qu’on puisse faire pour les générations à venir.

 Je suis toujours curieuse de vos commentaires autant que de vos questions et suggestions pour structurer mon prochain article de début avril.

Prenez soin de vous avec ou sans oxymètre mais pas sans un peu de Zinc et de vitamine D et HE de ravinsara ou niaouli  ou des citrons chauds (et des auto-massages et grandes respirations bien sûr !! ) = je ne doute pas que vous trouverez une foultitude de mesures (vraiment) sanitaires qui vous rendront plus résistants et plus heureux. 

De tout cœur,

Aline  [ \

 

 

 


vendredi 28 janvier 2022

TRANSFORMEZ VOTRE COLERE EN SAGESSE

 

Je dédie ces lignes au Vénérable Thich Nhat Hanh dont l’ouverture d’esprit et la  générosité rayonnaient dans ses nombreux ouvrages et conférences.

Il y déployait tout son talent pédagogique où logique et inspiration se conjuguaient avec sa voix douce, presque lente qui semblait graver ses paroles et les déposer avec un parfait équilibre de fermeté et de délicatesse en notre être intime.

Il décrivait sous les angles les plus divers les liens qui nous relient au miracle d’être vivant avec une telle limpidité qu’il nous entrainait en pleine conscience, dans l’universalité et l’intemporalité de sa sagesse.  

« La meilleure façon de prendre soin du futur c’est de prendre soin de l’instant présent » disait-il pour nous engager à vivre nos aspirations.

Son ouvrage : « la colère – transformer son énergie en sagesse »  m’a aidée à changer mes frustrations en créativité pour bien faire la différence entre la colère stérile à abandonner et la ténacité en un engagement encore plus enthousiaste pour la non-violence .

Fidèle à la tradition Bouddhiste Zen, il soulignait la puissance infinie de la compassion et combien méditer n’était pas une évasion mais au contraire la volonté de s’ancrer dans une altérité de plus en plus inclusive au service de la paix en harmonie avec tous les règnes naturels : animal, végétal, minéral.  

 « Il est très important de savoir écouter avec compassion. Ecouter avec compassion, c’est écouter avec la volonté de soulager l’autre de sa souffrance, sans le juger ni chercher la dispute. » 

 En ce début d’année, nous avons tous besoin de sortir des émotions négatives générées par cet état d’urgence sanitaire qui nous contraint à un état d’alarme permanent et anxiogène (bien nourri par les médias et les rumeurs et par le clivage accentué par le passe vaccinal)  devant l'arbitraire et le flou ou la précipitation de nos dirigeants car rien ne sert de connaitre des chiffres hors de leur valeur en pourcentage et la connaissance de leurs impacts sur les plans sanitaire -social comme économique notamment que beaucoup d'entre nous sommes mal à l’aise avec tout chiffre suivi de plus de sept zéros !!

Aussi je vous suggère de pratiquer ou au moins de vous informer sur la pratique de la respiration consciente qui est au centre du livre de Thich Nhat Hanh ** « Toucher la vie – Harmoniser le corps et l’esprit » éd. J’ai lu

** le grand nombre de H dans son nom m’a toujours frappé car la valeur numérologique est le 8 porte en lui la promesse tous les possibles mais aussi le travail sur soi, l’introspection et les épreuves après l’inspiration, le don de grâce du 7 )

 Les deux exercices ci-dessous en ouvrant le thorax et en mobilisant les épaules vont faciliter l’amplification de votre respiration.

Et si vous voulez approfondir leurs bienfaits de fluidité physique et mental vous pouvez dire intérieurement durant chaque temps respiratoire.

Par ex :   j’inspire, j’accueille ma sensation  ( de tristesse ou d’angoisse)

         j’expire, je calme ma sensation

   ou si vous vous sentez seule – comme anesthésiée par le trop plein de lassitude.

     j’inspire, je vais en dedans ( de mon corps)

     j’expire, je vais en dehors

Comme toujours, rappelez-vous que je suggère des exercices mais c’est à vous de les adapter selon vos besoins…ou votre curiosité. Puisqu’en fait, nous n’apprenons vraiment qu’à travers l’expérience directe … patiente et persévérante.

2 EXERCICES ANTI-STRESS EMOTIONNELS et très efficaces pour se réchauffer !

Pour les plus frileux et stressés d’entre vous, accordez-vous une bonne minute d’échauffement en frictionnant du bout des doigts vos zones axillaires (l’une après l’autre) cf image 1,  avant de mobiliser vos deux épaules « en roulant des mécaniques » durant 10 à 15 secondes dans un sens puis dans l’autre.  Ces préalables profiteront à vos méridiens du Maitre du Cœur mais aussi des Poumons et de l'Estomac.

                             

                                                            image 1

A ) HAUSSER LES EPAULES 

Le temps d’une longue inspiration en les contractant au maximum, c’est-à-dire jusqu’à ce que vos trapèzes supérieurs se plaquent des deux côtés de votre nuque – conservez cette intense contraction au niveau de vos épaules 5 à 8 secondes , vérifiez-bien que votre mâchoire inférieure et votre visage sont totalement détendus. Puis relâchez les épaules en l’expulsant l’air fortement avant de laisser l’air s’échapper naturellement en émettant le son AAA et ainsi prolonger votre expiration durant 5 à 8 secondes – refaire cet exercice 3 fois.

                 

                                     image 2 

B ) RAPPROCHER LES OMOPLATES

Faites une bonne inspiration puis expirez en contractant vos rhomboïdes pour rapprocher au maximum vos omoplates vers la colonne vertébrale durant 5 à 8 secondes ; vous pouvez soit joindre vos mains dans le dos soit pointer vos coudes l’un vers l’autre  ( avant-bras parallèles au sol)  pour mieux isoler ces muscles. Puis relâchez en reprenant votre souffle.

Cet exercice stimule les méridiens de Vessie et du Triple Réchauffeur et vous apporte rapidement une bonne sensation de chaleur-    

                  

                                               image 3

Les pressions ou percussions sur les points TR15 et TR13 -cf.image3, luttent efficacement contre le risque de refroidissement. Les frileuses le savent bien qui aiment s’enrouler dans un châle…

Vous pouvez répéter ces exercices plusieurs fois dans la journée après de longues stations assises pour « réveiller / redresser le haut du dos ».

Nous sommes à la veille d’une nouvelle année lunaire du Tigre alors dés début février, je mettrai en ligne des lignes rugissantes que j’ai mises de côté pour rendre hommage à Thich Nhat Hanh dont la connaissance et l’exemple m’accompagnent depuis deux bonnes (et belles) décennies.

PRENEZ BIEN SOIN DE VOUS. 

Pour co-créer plus de partages bienveillants et de solutions concrètes pour une santé durable…

Merci de garder le contact et de diffuser le lien vers mon blog.

De tout cœur,

Aline


 

                        


dimanche 9 janvier 2022

HAUT LES COEURS ! TENONS BON !

 

La carte blanche donnée à Geneviève BRISAC a servi de trame à la rédaction de ce premier article de 2022.

    Vous pouvez réécouter en podcast toute l’émission car cela fait toujours du bien de réfléchir sur notre liberté de résister et de partager un parcours de résilience.

 https://www.franceinter.fr/emissions/boomerang/boomerang-du-lundi-03-janvier-2022

   Les mots de Geneviève Brisac sont écrits en violet et mes ajouts personnels en turquoise, j’ai souligné quelques éléments auxquels je ne peux pas m’identifier, même si bien sûr j’ai eu des moments de lassitude, voire de révolte vite effacés par ma volonté de comprendre/ ressentir la portée existentielle / spirituelle de cette crise inédite.

Des vœux. Mais n'est-ce pas risible quand tout semble incertain, imprévisible, menaçant ? "Bonne année et bonne santé, surtout". Comme on disait autrefois. Et peut-être le dit encore. "Surtout, bonne santé". Alors non, je n'ai pas le cœur d'articuler. "Bonne année, bonne santé". Je risque de rire nerveusement.

Au contraire, c’est avec enthousiasme que je vous invite à partager mon sentiment que cette année 2022 sera un pas de plus vers une bonne santé telle que la définit l’OMS : la santé est un état de complet bien-être physique, mental et social et ne consiste pas seulement en une absence de maladie ou d’infirmité. Si vous refusez la victimisation parce que c’est toujours difficile de prendre ses responsabilités en choisissant d’agir en pleine conscience.

Bonne année. Mieux que l'année passée, qui fut triste et épuisante. Mieux que celle d'avant, qui fut vraiment ratée.

Ces deux dernières années, j’ai testé l’efficacité de mon savoir-faire (et savoir-être) pour booster mon système immunitaire. Merci à la naturopathie et à l’énergétique chinoise !!  

A partir d’avril 2020, j’ai lu-écouté les bulletins des jeudis de l’IHU Méditerranée Infection et rechercher d’autres sons de cloches que la médiatisation anxiogène des chaines infos et j’ai privilégié les longs interviews de médecins de terrain ou de sociologues ( cf mes articles des 18 derniers mois).

Si le mouvement de protestation contre le passe sanitaire ne faiblit pas, c’est parce que cette crise doit favoriser une concertation citoyenne et poser la question d’une meilleure politique de santé publique. 

Ecoutons notre bon sens et acceptons que la vaccination de masse en ce début 2022 ne peut pas contrôler cette 5ème vague comme le dit sans langue de bois cette vidéo récente de 28 mn du Pr Raoult (voir de la 10ème à la 13ème minute)

https://www.youtube.com/watch?v=nryojc-0PRQ

et évaluons les conséquences /risques à multiplier les 3ème ou 4 ème dose ou à systématiser la vaccination des enfants selon une médecin Alice Desbiolles (vidéo de 14mn 30)

 https://www.youtube.com/watch?v=kMiqjwlOAe8

 Bonne année ponctuée d'inondations, de tornades, marquée par notre capacité collective à barrer la route au dérèglement climatique, aux crimes de masse ou aux folies des tyrans.

Les lectures cet été de « la fabrique des pandémies » de Marie Monique Robin et cet automne d’«Être un chêne » de Laurent Tillon ont été capitales pour souligner l’objectif prioritaire de sauvegarder de  biodiversité pour protéger le monde animal - végétal et toute l’humanité de l’inévitable ère de pandémies virales que nous avons provoquée- créée par notre marchandisation sans limites du vivant.   

Et puis, si, je veux former des vœux.

A vous d'abord, les profs qui font leur rentrée. Le premier vœu qui m'est venu, c'est celui-ci : je vous en prie, Tenez bon. Ne vous laissez pas  faire ! Exiger des capteurs de CO2 au moins ; des classes dédoublées, au moins cela ; des masques FFP2, au moins cela.

J'ai le sentiment que ce sont toujours les mêmes qui prennent tous les risques pour que tourne le manège. Ceux qui doivent appliquer les gestes barrières partout, et par exemple, dans le métro ou le RER où on est serrés comme des sardines.

J’adresse des vœux de courage aux personnels soignants dans leur volonté d’une médecine libérée de l’obsession de la « rentabilité » et où l’empathie retrouverait sa place. Ils sont les premiers de corvée des Ministères de la Santé, du Travail et de l’Economie, eux que la population a applaudis en 2020 et puis en 2021 ont été si peu soutenus dans leurs légitimes revendications de revalorisation salariale, d’effectifs complémentaires, d’accompagnement psychologique pour leurs symptômes post-traumatiques ou surmenages récurrents, mais aussi de séquelles de leur Covid (au printemps 2020 avant l’arrivée des masques) ou effets secondaires post-vaccinatoires.  

   Oui, je veux former des vœux. On ne peut pas vivre sans vœux, sans espoir, sans bonnes résolutions.

  "Ne pas haïr, ne pas avoir peur", comme le préconisait STENDHAL

Ce type discret qu'on cite assez peu. "Ne pas haïr, ne pas avoir peur, se garder des petites vertus", comme disait Natalia Ginzburg qui ajoutait "c'est le cœur qui est fort. Il résiste à tout. C’est le cœur qui tient."

 

       BONNE ANNEE 2022 ! BONNE SANTE !

     Haut les cœurs ! Tenons bon ! Prenons courage !

   

De tout cœur

  Aline

 

P.S : Je vous prépare un autre article pour la fin de janvier pour mes conseils saisonniers.

En attendant « Cadeau !  », ce sketch de Gérémy CREDEVILLE pas toujours subtil mais l’humour nous soulage quand nous sommes confrontés à l’ubuesque et au kafkaïen dont dernièrement l’état d’urgence sanitaire nous a offert un méchant cocktail…

https://www.youtube.com/watch?v=XonC7KVhy9I

 

samedi 30 octobre 2021

Une question essentielle « Y a-t-il une vie avant la mort ? » pour parler de l’élément Métal

 

    En cette deuxième année sous état d’urgence sanitaire (j'espère que nous en sortirons fin février 2022), la question de Pierre Rabhi « Y a-t-il une vie avant la mort ? » s'impose souvent à mon esprit.

    Que mettons-nous derrière les mots vie et mort

Sommes nous prêts à prendre la responsabilité de notre vie et de mort ? Comment refuser de mener une existence de morts-vivants, dépendants ou passifs, sans idéal ou aussi dociles que des robots pré-programmés  ou pire au gré des modes, sous la pression d'«influenceurs». 

N.B :Ce terme encore inconnu il y a 20 ans est devenu une profession enviée par des millions de jeunes entre 15 et 20 ans totalement sous l'emprise du prêt à penser des réseaux sociaux financés par le marketing publicitaire et les lobbys politiques 

    Puisqu’avec l’automne, notre énergie Métal est à son maximum, je voudrais souligner que la personnalité Métal n’a rien d'une girouette et ainsi saluer son tempérament réfléchi ( parfois lent à communiquer car plutôt introverti ) et surtout son intégrité ; il a un vrai flair pour se détourner des personnes mal intentionnées ou des intrigants.

Sous des dehors un peu rigides, il ambitionne davantage d’avoir sa conscience claire  que du succès... 

    Cet été, j’ai été frappée par la façon dont on a bien mal récompensé le dévouement des soignants, depuis les médecins spécialistes parfois chefs d'un service d'urgence ou de réanimation aux simples aides-soignants – les fameux « premiers de corvée ».

Si beaucoup ont démissionné après le troisième confinement et l’annonce du passe sanitaire, ce n’est pas faute d’avoir perdu leur vocation mais bien pour dire que la santé publique, les personnes malades méritaient plus de considération et ne pouvaient en aucune façon devenir les objets d’un chantage à la rentabilité économique ; que l’acte thérapeutique ne pouvait pas être dicté par des logiciels attribuant un protocole de soins par symptôme. 

La désobéissance civile est un comportement éminemment Métal, car elle n’est pas la revendication d’un bénéfice personnel mais bien un moyen de défendre une cause collective – et dans ce cas précis, elle concrétise la volonté d’agir dans le respect du « primum non nocere » et l'enjeu vital de soigner (prendre soin, réparer, redonner vie, assurer un meilleur avenir)  des millions de malades mais aussi de corriger le dysfonctionnement du dispositif hospitalier.

    La personnalité Métal a souvent des opinions tranchantes, elle ne pratique pas la langue de bois. Elle n’a pas non plus le sens de la compétition mais elle est prête à travailler dur pour aboutir à un résultat toujours qualitatif. Par son intégrité et sa loyauté, elle force le respect pour son sens aigu (quasi obsessionnel) de la justice - l'équité.

Dans la médecine chinoise, le Métal est le siège de l’énergie Pô qui correspond à l’instinct de conservation, le réflexe de survie et de fait, il obéit aux lois de la Nature, aux forces cosmiques dont il perçoit la sagesse et accepte les rythmes.  

    L’action clé pour fortifier l’élément Métal est de RESPIRER.

Pour éveiller l’énergie des méridiens du poumon, pressez et frictionnez les plis axillaires ou creux des manches raglan, autour des points du poumon 1 et 2 ainsi que toute la zone sous claviculaire et les espaces intercostaux (le long des méridiens du rein) depuis les 2èmes jusqu’aux 6èmes côtes thoraciques.

Si ces points sont particulièrement douloureux, insistez aussi sur le point Vaisseau Conception 17 au centre du sternum.

photo A
                     en rouge P1 et P2 - en vert VC17  - en jaune cerclé de rouge la zone réflexe des bronches

Le méridien Yin du Poumon est associé avec le méridien Yang du Gros Intestin ainsi n’oubliez pas de gonfler l’abdomen à l’inspiration pour étirer le diaphragme et ainsi stimuler le nerf pneumogastrique. La respiration abdominale en apaisant le cerveau entérique régule le péristaltisme intestinal.

Mouvement de Shizuto MASUNAGA Poumons - Gros Intestin

Debout pieds écartés de la largeur des épaules

Placez vos bras dans le dos avec les pulpes de pouces l’une sur l’autre tout en gardant les index tendus (petit rappel : le méridien du poumon irrigue le pouce et celui du gros intestin l’index)


Inspirez profondément en tirant vos épaules vers l’arrière, pour bien rapprocher vos omoplates, ce qui va contracter vos muscles rhomboïdes entre la 2ème et la 6ème dorsales. 


                                                                photo B 

Tout en gardant vos bras tendus, montez vos mains vers le plafond.

                                  

A l’expiration, penchez-vous en avant à partir des hanches (vous pouvez plier légèrement les genoux) et restez ainsi fléchi vers l’avant durant 3 à 5 grandes respirations -

 Si vos épaules et bras tirent trop, répétez 3 fois cet exercice en dynamique ; les plus souples pratiqueront cet exercice en statique en vérifiant bien le relâchement des mâchoires, du visage et de la nuque ; gonflez bien le ventre à l’inspiration et laisser votre tête se rapprocher du sol et vos bras s’écarter davantage de votre colonne lors de l'expiration … 

Puis redressez-vous la colonne en inspirant, genoux légèrement fléchis et une fois la tête verticale expirez et prenez quelques secondes à ressentir les bienfaits de ce mouvement Poumons-Gros Intestin.  

Je préfère revenir à la posture verticale, genoux tendus, sur plusieurs longues respirations pour dérouler lentement mon dos, vertèbre par vertèbre.

Cet exercice étant le premier des 6 mouvements énergétiques de MASUNAGA, l’attention à sa détente durant la pratique rendra plus efficace celle des exercices suivants.

Un exercice express  :

La phase initiale de ce mouvement cf photo B  en ouvrant toute la zone thoracique stimule la fonction cardio-respiratoire et en contractant les triceps, les trapèzes et les rhomboïdes va activer l'énergie Feu ; je recommande chaudement aux frileux de tenir ces contractions musculaires quelque 5 à 8 secondes, deux à trois fois de suite pour résister au froid extérieur mais surtout aux personnes fatiguées ou ayant une mauvaise circulation veineuse ou à mobilité réduite ou trop sédentaires pour réduire la sensation de froid interne qui marque souvent le ralentissement métabolique.  

La maitrise du souffle permet d’affirmer notre présence au présent et de développer notre conscience du Chi interne. 

Bien respirer, faire un avec son souffle nous apporte une douce euphorie - ce qui est la belle façon de OUI à la vie, d'en accueillir le meilleur pour réellement habiter notre corps et nous relier aux autres et au monde extérieur.

Je vous souhaite un très bel automne

De tout cœur

Aline 

 

                                  Informations pratiques

Je ferai une tournée d’adieux à ma patientèle francilienne entre le 25 novembre et le 6 décembre 2021.

je consulterai entre le 11 décembre et le 23 décembre inclus avant de profiter de la trêve des confiseurs.

 


Une autre vision de la santé

  Ces lignes sont un complément (une reformulation) de l’article de juin 2018 ( Holistique, vous avez dit Holistique !) Quand je tends ma ...